En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

PRÉSERVATION®

Complément alimentaire

Mis à jour : Mardi 20 Juin 2017

Formes, Présentations

Comprimé à 200 mg :

Boîte de 24 (ACL 3401598854025).

Composition

Par comprimé :

Régulateur biomimétique : TEX-OE™ (Texinfine Opuntia Extract) breveté et obtenu à partir de l'extrait total de mésocarpe du fruit d'une variété de figue de Barbarie (Opuntia ficus indica), correspondant à l'activité biologique d'un standard de 200 g de fruit frais.

Auxiliaire technologique : maltodextrine.

A base d'ingrédients 100 % d'origine naturelle. Ne contient pas de gluten, ni de conservateur, ni d'additif de synthèse.

Propriétés

Protéines de stress :

Certains êtres vivants disposent d'un système vasculaire qui leur permet une meilleure adaptation aux changements de leur environnement. Ces animaux et ces végétaux sont capables d'élaborer des substances messagères susceptibles d'activer la transcription des gènes codant pour les protéines chaperonnes. Ces messagers se déplacent dans le système vasculaire. Ils activent les voies métaboliques responsables de la synthèse des molécules en charge de la conformation des protéines altérées ou nouvellement synthétisées. La conformation ou la réparation des protéines est réalisée par les protéines chaperonnes, appelées aussi protéines de stress ou encore protéines de choc thermique (HSPs). Elles agissent comme outils cellulaires de défense et de réparation.

Lorsque les cellules eucaryotes, aussi bien d'origine animale que végétale, subissent un stress (thermique, chimique, physique...), elles mettent en place ce mécanisme de défense ou de réparation. Celui-ci provoque l'apparition des protéines de stress susceptibles de protéger ou de restaurer leur structure et leur fonctionnement.

Mécanisme de gestion du stress cellulaire et d'adaptation :

La réaction cellulaire face au stress se caractérise par la mise en place d'un mécanisme de défense assurant l'adaptation et/ou la protection contre les effets induits par une hausse de température, une irradiation, une attaque microbienne, un agent chimique, etc. La réponse cellulaire au stress se manifeste surtout par une augmentation de l'expression des protéines de stress ou HSPs.

Les protéines de stress étant impliquées dans le repliement, l'assemblage, le transport et/ou la dégradation des protéines mal conformées, ces outils cellulaires limitent l'accumulation à l'intérieur de la cellule de molécules agrégées, mal repliées ou endommagées. A la suite d'un stress, la présence des HSPs en quantité suffisante, et surtout leur apparition très rapide, constituent deux éléments fondamentaux garantissant la préservation de l'intégrité du fonctionnement des cellules et des tissus.

L'extrait d'Opuntia ficus indica stimule la formation des protéines de choc thermique.

Conseils d'utilisation

Avant un stress :

  • Programme d'attaque :

    En fonction du poids corporel (1 comprimé pour un poids inférieur à 55 kg et 2 comprimés pour un poids supérieur à 60 kg), laisser fondre lentement sous la langue 1 à 2 comprimés en prise quotidienne durant une semaine.

  • Programme d'entretien :

    Laisser fondre lentement sous la langue tous les 2 jours, soit 3 prises de Préservation par semaine. La durée de la régulation dépendra de l'importance des réparations cellulaires.

Après un stress :

En fonction du poids corporel, 1 à 2 comprimé(s) de Préservation tous les 2 jours, soit 3 prises par semaine. La durée de la régulation dépendra de l'importance du préconditionnement souhaité.

Dans l'état actuel des connaissances, aucun effet indésirable associé à la consommation alimentaire de Préservation n'a été ni constaté, ni même rapporté.

Renseignements administratifs

Produit mis sur le marché en 1999.

Distribué par : Texinfine, 60, rue Du Guesclin, 69006 Lyon. Tél : 04 72 66 63 03.

60, rue Duguesclin. 69006 Lyon

Tél : 04 78 93 26 27

Actualités

Modélisation 3D de la molécule d'insuline (illustration).

Stylo injecteur d'insuline NOVOPEN ECHO : risque d'altération du porte-cartouche et consignes aux utilisateurs

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu

Les solution viscoélastiques à base d'acide hyaluronique sont utilisées en 2e intention dans le traitement symptomatique de la gonarthrose douloureuse (illustration).

Arthrose du genou : OSTENIL (acide hyaluronique) restera remboursable après le 1er juin