En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

DICTYOLONE® 500

Complément alimentaire

Mis à jour : Mardi 20 Juin 2017
Domaines d’utilisation : Compléments alimentaires - Autres

Formes, Présentations

Comprimé :

Boîte de 45 (ACL 3401542845086).

Composition

Par comprimé :

Régulateur biomimétique® : EPP™. Extrait total de l'algue Padina pavonica, correspondant à l'activité biologique d'un standard de 500 mg de la partie organique de la plante sèche.

Auxiliaires technologiques : maltodextrine, silicate de magnésium naturel hydraté, stéarate de magnésium.

A base d'ingrédients 100 % d'origine naturelle. Ne contient pas de sodium, ni d'iode métal, ni d'iodure, ni de gluten, ni de conservateur, ni d'additif de synthèse.

Conseils d'utilisation

Le métabolisme des individus étant variable, il est conseillé d'adapter les prises selon les préconisations personnalisées du professionnel de santé.

Dictyolone 500 est habituellement recommandé à raison de 1 à 2 comprimés à avaler avec un grand verre d'eau, matin et soir, avant ou pendant les repas.

La durée d'utilisation est fonction des résultats attendus et obtenus, selon les préconisations du référent.

Ce complément alimentaire est à consommer dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée.

Dans l'état actuel des connaissances, il n'a pas été rapporté d'effets indésirables associés à la consommation de Dictyolone 500.

Renseignements administratifs

L'extrait de Padina pavonica est considéré comme une substance alimentaire par la Commission européenne de normalisation. Agrément MSA 19.11/02 conforme CEN.

Distribué par : Texinfine, 60, rue Du Guesclin, 69006 Lyon. Tél : 04 72 66 63 03.

60, rue Duguesclin. 69006 Lyon

Tél : 04 78 93 26 27

Actualités

Modélisation 3D de la molécule d'insuline (illustration).

Stylo injecteur d'insuline NOVOPEN ECHO : risque d'altération du porte-cartouche et consignes aux utilisateurs

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu

Les solution viscoélastiques à base d'acide hyaluronique sont utilisées en 2e intention dans le traitement symptomatique de la gonarthrose douloureuse (illustration).

Arthrose du genou : OSTENIL (acide hyaluronique) restera remboursable après le 1er juin