En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

CICALFATE Émulsion POST-ACTE

Mis à jour : Jeudi 19 Octobre 2017
Domaines d’utilisation : Soins réparateurs de la peau

La source thermale d'Avène, située au cœur de l'Hérault, est reconnue d'utilité publique en dermatologie.

Présentation

Tube de 40 ml (ACL 3401399859779).

Composition

Eau thermale d'Avène. Sucralfate. Sulfate de cuivre. Sulfate de zinc. Sans parfum.

Propriétés

Cette Émulsion est particulièrement adaptée pour apaiser les irritations, rougeurs, échauffements de la peau de l'adulte, suivant un acte dermatologique superficiel :

  • Le sucralfate micronisé, actif original, favorise la réparation de l'épiderme.

  • L'association sulfate de cuivre et sulfate de zinc limite le risque de prolifération bactérienne.

  • Riche en Eau thermale d'Avène, Cicalfate Post-Acte émulsion réparatrice apaise les épidermes fragilisés.

Sa texture légère s'étale facilement, pour devenir transparente après l'application. Très bien tolérée, elle répare, apaise, hydrate la peau.

Utilisation

Irritation des couches superficielles de la peau suite à un acte dermatologique superficiel (laser, peeling).

Mode d'emploi

Appliquer au moins 2 fois par jour sur la peau nettoyée et séchée, juste après l'acte dermatologique et jusqu'à réparation complète de la peau.

Documents utiles Avène

45, place Abel-Gance. 92100 Boulogne

Tél : 01 49 10 80 00

Service médical et commercial :

Tél : 05 63 58 88 00

Documents utiles Avène

Actualités

Capture d'écran d'une vidéo d'explication sur la mise en place d'ESSURE (dans les 2 trompes), empêchant les spermatozoïdes d'atteindre les ovules (illustration).

Stérilisation à visée contraceptive : arrêt de la commercialisation de l'implant ESSURE

Modélisation 3D de la molécule d'insuline (illustration).

Stylo injecteur d'insuline NOVOPEN ECHO : risque d'altération du porte-cartouche et consignes aux utilisateurs

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu