En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

INNOTEX®

Préservatifs lubrifiés avec réservoir

Mis à jour : Mardi 20 Juin 2017
Domaines d’utilisation : Préservatifs masculins

Présentation

5 présentations : Classic, Plus, Cocktail (fraise, banane, chocolat), Natural, retardant.

Préservatifs masculins à surface lisse, avec réservoir, lubrifiés à l'huile de silicone pour le confort et contrôlés électroniquement pour la sécurité.

Longueur moyenne : 185 mm (sauf Plus : 195 mm) ; diamètre moyen : 52 mm ; épaisseur moyenne : 0,065 mm.

Boîtes de 3 préservatifs.

Composition

Latex naturel.

Utilisation

  • Contraception locale.

  • Prévention des maladies sexuellement transmissibles (MST), dont le sida.

  • Les préservatifs Innotex sont conçus uniquement pour les rapports vaginaux. Pour les rapports anogénitaux, il est conseillé d'ajouter systématiquement un lubrifiant, d'utiliser un préservatif sans réservoir et d'une épaisseur au moins égale à 0,1 mm.

Innotex répond aux exigences de la norme européenne NF EN ISO 4074 : 2002.

Précautions d'emploi

En cas de lésions, de plaies ouvertes ou de verrues chez l'un ou l'autre partenaire, ne pas engager de pénétration sexuelle et consulter un médecin.

Conseils d'utilisation

Le préservatif doit être mis avant chaque rapport sexuel. Un préservatif dont la date limite d'utilisation est dépassée ne doit pas être utilisé.

Retirer soigneusement le préservatif de son emballage de façon à ne pas l'endommager avec les bagues ou les ongles.

Le préservatif doit être placé sur le pénis en érection avant tout contact entre le pénis et le corps du partenaire afin d'aider à prévenir du risque de grossesse ou de maladie sexuellement transmissible.

En pinçant l'extrémité entre pouce et index, placer le préservatif sur le pénis. Dérouler le préservatif aussi loin que possible sur le pénis.

S'assurer que le préservatif reste en place durant le rapport. S'il se rétracte, le remettre en place immédiatement.

Si le préservatif s'enlève complètement, un nouveau préservatif doit être mis avant de continuer le rapport.

Se retirer immédiatement après l'éjaculation en tenant bien le préservatif à la base du pénis.

N'enlever le préservatif qu'après le retrait total.

Ne pas jeter le préservatif usagé dans les toilettes mais le mettre dans un papier puis le jeter à la poubelle.

En cas d'utilisation d'un lubrifiant supplémentaire, s'assurer qu'il s'agit d'un produit à base d'eau. Ne pas utiliser de lubrifiants huileux, type vaseline, qui abîment le latex.

Chaque préservatif est à usage unique. Il ne doit en aucun cas être lavé pour être réutilisé.

Demander conseil au médecin ou au pharmacien quant à la compatibilité des prescriptions locales ou des produits en vente libre pouvant entrer en contact avec le préservatif.

Correctement utilisé, le préservatif aide à réduire les risques de transmission du sida, des infections sexuellement transmissibles et de grossesse. Aucune méthode de prévention ne peut garantir une protection absolue.

Chez les personnes allergiques au latex, le préservatif peut provoquer des réactions. En cas d'allergie au latex, consulter un médecin.

Conserver les préservatifs dans un endroit frais et sec, et à l'abri de la lumière directe du soleil.

Renseignements administratifs

Marquage CE 0459.

Non remb Séc soc.

Produits non commercialisés en France métropolitaine.

22, av Aristide-Briand. BP 20032

94111 Arcueil cdx

Tél : 01 46 15 29 00. Fax : 01 45 46 40 15

Pharmacovigilance et Info médic :

0 800 100 229

Fax : 01 46 15 18 28

Actualités

Modélisation 3D de la molécule d'insuline (illustration).

Stylo injecteur d'insuline NOVOPEN ECHO : risque d'altération du porte-cartouche et consignes aux utilisateurs

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu

Les solution viscoélastiques à base d'acide hyaluronique sont utilisées en 2e intention dans le traitement symptomatique de la gonarthrose douloureuse (illustration).

Arthrose du genou : OSTENIL (acide hyaluronique) restera remboursable après le 1er juin