NYLEXOGRIP®

Bande élastique cohésive de contention

Mis à jour : Mardi 21 Avril 2020

Formes, Présentations

Bande tissée élastique de force I :

Boîtes individuelles.

Composition

Coton, viscose, élasthanne, particules de latex.

Propriétés

  • Cohésive : la bande adhère uniquement sur elle-même, pas sur la peau, ni sur les poils.

  • Nylexogrip est très aérée, ce qui augmente le confort du patient.

  • Allongement supérieur à 120 %.

  • Force de contention 1 : 20 à 45 cN/cm à 30 % d'allongement.

  • Facile à utiliser : se découpe sans ciseaux.

  • Repositionnable.

  • Résistante à l'eau : la bande peut être lavée 1 à 2 fois.

  • Radiotransparence.

Indications

Bande de contention et de maintien de pansements.

Traumatologie :

  • En prévention des accidents type entorse, luxation et subluxation.

  • En traitement des pathologies type élongation et claquage.

  • Pour protéger les zones de friction.

Phlébologie :

  • Contention dans la prévention et le traitement des varices essentielles ou post-phlébitiques, des ulcères variqueux, des hypodermites aiguës ou subaiguës.

  • Réduction et stabilisation de l'œdème d'origine veineuse, de lymphœdèmes.

  • Contention dans la prévention de la maladie thromboembolique et des thrombophlébites.

  • Contention après stripping ou sclérose.

Soins :

Maintien de pansements.

Précautions d'emploi

  • Ne jamais poser la bande directement sur une peau lésée.

  • Dans le cas de maintien de compresses, il est recommandé de stériliser la bande.

  • Lors de la pose, le gaufrage doit toujours rester apparent, garantissant ainsi une application sûre.

  • En cas de gêne, réduire la tension appliquée.

  • En phlébologie, la bande doit être posée avant le lever, à partir des orteils, en remontant sur la jambe, et conservée jusqu'au coucher.

  • En cas d'usages prolongés ou répétés, les fils élastiques peuvent être fragilisés par l'utilisation de corps gras sous le bandage.

Contre-indications

  • Présence d'une pathologie artérielle (ulcères artériels ou à forte composante artérielle ; artériopathie avérée ou suspectée).

  • Indice de pression systolique (IPS) < 0,8.

  • Microangiopathie liée au diabète, phlegmatia coerulea dolens (phlébite bleue douloureuse avec compression artérielle), thrombose septique.

  • Ulcération d'origine infectieuse.

  • Allergie au latex ou à un autre constituant.

  • Entorse de stades III et IV.

Renseignements administratifs

Marquage CE. Classe I.

42, rue de Longvic. 21300 Chenôve

Tél : 03 80 44 74 00

Site web : www.urgo.fr

Actualités

GELOPECTOSE est préconisé pour les besoins nutritionnels des nourrissons en cas de régurgitations

Régurgitations du nourrisson : remise à disposition de GELOPECTOSE

L’allergie aux protéines de lait de vache est une forme d’allergie alimentaire qui touche surtout les nourrissons et les enfants de moins de trois ans (illustration).

Allergie aux protéines du lait de vache : PEPTICATE SYNEO remplace PEPTICATE

L’allergie aux protéines du lait de vache débute le plus souvent chez le nourrisson âgé de moins d’un an (illustration).

Allergie aux protéines de lait de vache : NEOCATE JUNIOR remplace NEOCATE ACTIVE