En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Sport et handicap

Mis à jour : Lundi 21 Novembre 2011

Le sport est-il bénéfique pour les personnes handicapées ?

Chez les personnes handicapées physiques ou mentales, les bienfaits du sport sont particulièrement importants. Sur le plan psychologique, le maintien des relations sociales, le retour de la confiance en soi, le gain d'une certaine autonomie, la rencontre d'autres handicapés ayant les mêmes soucis, représentent autant d'aspects positifs du sport.

Sport et handicap physique

Chez les personnes handicapées physiques, l’activité sportive est indispensable pour préserver le tonus musculaire général et maintenir un apport correct en nutriments et en oxygène au niveau des muscles qui ne peuvent plus se contracter.

L'activité sportive développe également des capacités qui visent à compenser le handicap : la puissance musculaire, l'habileté, l'endurance (par exemple celle des muscles des bras pour se déplacer en fauteuil roulant), l'ouïe et le sens du toucher pour un non-voyant, etc.

Sport et handicap mental

Chez les personnes handicapées mentales,le sport permet, entre autres, d’évacuer un trop plein d’énergie, d’acquérir une meilleure coordination motrice, de développer des relations avec l’environnement et de lutter contre le repli sur soi et l’isolement.

Par le biais du jeu, le sport est un excellent moyen d'inciter la personne handicapée mentale à interagir avec d'autres personnes et à développer ses capacités d'échange.

Quel sport peut pratiquer une personne handicapée ?

Beaucoup de sports sont ouverts aux handicapés, quel que soit leur degré de handicap.

La Fédération française Handisport propose trente-deux disciplines et offre toutes les informations sur les lieux, les conditions, les possibilités et les moyens de les pratiquer. Les conseils de médecins spécialisés et de rééducateurs s’avèrent très importants pour le choix d’une activité en fonction des contraintes liées à chacun.

La Fédération française de sport adapté propose également de nombreuses activités sportives aux personnes handicapées, en particulier celles qui souffrent de handicap mental.

Lorsqu’il a fait son choix, le sportif handicapé doit obtenir comme les autres un certificat médical de non contre-indication pour pratiquer sa discipline. Celui-ci tient compte des critères généraux de santé mais aussi de ceux spécifiques au handicap.

Une personne handicapée peut participer à des compétitions. Les Jeux paralympiques se déroulent tous les quatre ans, dans les semaines qui suivent les Jeux olympiques et sur le même lieu. Lors des compétitions, des médecins spécialisés classent les sportifs en fonction de leur handicap pour constituer des groupes homogènes.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !