En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Prévenir les accidents de boxe

Mis à jour : Jeudi 14 Septembre 2017

Boxes américaine, anglaise, française, thaïlandaise, savate, autodéfense, etc. : paradoxalement, ces sports de combat ne provoquent que peu de problèmes médicaux pendant les entraînements. De plus, les compétitions sont souvent soumises à des règles rigoureuses de sécurité où les blessures sont bannies voire sanctionnées. Il faut surtout marquer des points par sa technique et sa tactique. Les traumatismes concernent surtout les boxeurs professionnels. Mais il ne faut pas se voiler la face : en combat, les coups pleuvent avec des risques évidents de traumatisme.

Les points vulnérables en boxe

match de boxe

Les os du nez, de la face et les côtes peuvent subir des fractures.

La peau et les muscles peuvent subir ecchymoses, hématomes et contusions.

Le cerveau peut, en boxe professionnelle, être victime de traumatismes répétés à chaque coup, même sans KO. La répétition de ces traumatismes peut avoir des conséquences à long terme (maladies neurologiques).

Les conseils de prévention pour les boxes

  • Pratiquez dans un club qui a pour priorité le respect des règles de sécurité, avec des entraîneurs qui privilégient la technique plutôt que la violence.
  • Portez toujours toutes les protections requises : coquille, protège-tibias, casque, protège-dents, protège-poitrine.

Certificat médical pour la pratique de disciplines sportives de combat

Le certificat médical nécessaire à l'obtention d'une licence dans la pratique de disciplines sportives de combat, pratiquées en compétition, pour lesquelles le combat peut prendre fin, notamment ou exclusivement lorsqu'à la suite d'un coup porté, l'un des adversaires se trouve dans un état le rendant incapable de se défendre et pouvant aller jusqu'à l'inconscience, sera délivré après un examen plus complet (actualité du 05/09/2017)

A savoir :

  • une attention particulière doit être portée sur l'examen neurologique et de la santé mentale ;
  • une attention particulière doit également être portée sur l'examen ophtalmologique : acuité visuelle, champ visuel, tonus oculaire et fond d'œil (la mesure du tonus oculaire et le fond d'œil ne sont pas exigés pour le sambo combat, le grappling fight et le karaté contact).
  • dans le cadre de la pratique de la boxe anglaise, pour les boxeurs professionnels et les boxeurs amateurs après 40 ans, la réalisation d'une IRM des artères cervicocéphaliques et d'une épreuve d'effort sans mesure des échanges gazeux est également exigée tous les 3 ans.

Sources et références

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !