En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Prévenir les accidents de football

Mis à jour : Lundi 18 Septembre 2017

Le foot… C’est le sport le plus pratiqué au monde ! Il demande des réactions et des courses rapides, une endurance certaine et des qualités de stratégie. Un footballeur parcourt entre 5 et 7 km au cours d’un match. Ce sport est donc exigeant au niveau cardiovasculaire.

Les principaux problèmes rencontrés par les footballeurs sont d’ordre traumatique, essentiellement au niveau des jambes. La réglementation des tacles (le fait de dévier le ballon alors que celui-ci est dans les pieds d’un adversaire), qui oblige à ne pas toucher l’adversaire, a beaucoup contribué à diminuer les accidents de football, en particulier les fractures du tibia et du péroné.

Les points vulnérables au football

footballeurs

Les muscles : hématomes, contractures, élongations, déchirures, toute la variété des traumatismes musculaires est susceptible d’être observée, en particulier pendant la première demi-heure d’un match. Une absence d’échauffement et d’étirements en est souvent la cause.

Les articulations : les entorses de la cheville et du genou sont relativement fréquentes. Les rotations sur un genou porteur (immobile) peuvent aussi provoquer des lésions du ménisque ou des ligaments croisés (à l’intérieur du genou). Ces entorses sont souvent observées lors de la dernière demi-heure d’un match, lorsque la fatigue diminue la vigilance. Des problèmes d’arthrose de la cheville ou du genou peuvent apparaître après des années de pratique assidue.

Les tendons : le tendon d’Achille est le plus touché au football. La course ininterrompue et le martèlement créent des microtraumatismes qui, à la longue, vont créer une maladie chronique débouchant parfois sur une rupture. La « pubalgie des adducteurs » (les muscles de la face intérieure des cuisses) est une tendinite presque exclusivement liée au football. Elle est due au fait que les joueurs utilisent souvent l’intérieur du pied pour taper dans la balle. Avec la pratique d’étirements spécifiques avant l’entraînement, cette pathologie est de plus en plus rare.

Les os : on observe parfois des fractures du tibia et du péroné.

Les conseils de prévention au football

  • L’échauffement, les étirements et les assouplissements doivent obligatoirement précéder un entraînement ou un match. Un quart d’heure de jogging et de sautillements augmente progressivement le rythme cardiorespiratoire. Étirements et assouplissements préparent les muscles et les articulations en améliorant leur souplesse. Des mouvements spécifiques (shoot, passe, dribble, etc.) effectués en douceur complètent l’échauffement.
  • Vos chaussures doivent être minutieusement choisies. Elles assurent un rôle d’amortisseur et protègent notamment le tendon d’Achille. Les chaussures de football possèdent des crampons pour assurer une bonne adhérence sur le terrain.
  • Le port de protège-tibias, obligatoire en compétition, est recommandé pour les entraînements et les matchs amicaux. Ils diminuent considérablement les risques de fracture de la jambe. Les gardiens de but doivent porter des gants et des shorts renforcés aux hanches (pour amortir les plongeons).
  • Comme les matches durent une heure et demie, s’entraîner à l’endurance par la course ou le vélo est une bonne idée. À un niveau supérieur, renforcez vos muscles par des exercices de musculation spécifiques.
  • Pensez à boire à la mi-temps et à éventuellement prendre une ration énergétique pour maintenir un bon niveau de sucre dans l’organisme.
  • Le football étant très populaire, il est facile de trouver des partenaires pour faire un match, monter une équipe d’entreprise, etc. Passez néanmoins une visite médicale tous les ans, surtout si vous avez plus de 40 ans. La visite chez le médecin ne doit pas être prise comme une corvée mais comme une garantie de pouvoir jouer en toute sécurité.

Les accidents de football chez les enfants

Le football est une discipline excellente qui développe l'endurance autant que la rapidité. Elle favorise l'acquisition de l'esprit de groupe et de la capacité à travailler en équipe. La pratique de ce sport est adaptée aux jeunes enfants avec des terrains, des ballons et des durées de jeu compatibles avec leurs capacités.

Les problèmes observés le plus souvent sont les entorses du genou ou de la cheville, la maladie de Sever et les fractures de fatigue. On observe également des périostites (une inflammation de la membrane qui entoure les os) au niveau du tibia. Cette inflammation se traduit par une douleur diffuse plus forte pendant les accélérations et les décélérations.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !