En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Pratiquer le taïchi chuan et le qi gong

Mis à jour : Lundi 18 Septembre 2017

Le taïchi chuan et le qi gong, arts martiaux dits « énergétiques », sont une activité physique modérée qui permet de maintenir force musculaire, souplesse articulaire et sens de l'équilibre. Lorsque les méfaits de l'âge, et en particulier l'arthrose, empêchent de continuer à pratiquer son sport préféré, ils sont particulièrement appréciés de celles et ceux qui souhaitent garder une activité physique régulière.

Qu'est-ce que le taïchi chuan et le qi gong ?

ordonnance

Dans ces principes, le taïchi chuan (également orthographié tai ji juan) est lié à la médecine traditionnelle chinoise. Avec le qi gong, il se rattache aux techniques énergétiques chinoises, qui forment l’une des cinq branches de la médecine traditionnelle (avec l’acupuncture, la diététique, la pharmacie traditionnelle et les massages tui na).

Le taïchi chuan est une gymnastique énergétique douce qui vise à équilibrer le corps et l’esprit par la pratique d’enchaînements lents et fluides et le contrôle de la respiration. Il s’agit également d’une technique de relaxation, voire de méditation, en mouvement. Ses mouvements amples et précis stimulent l’ensemble de l’organisme (les muscles, les articulations, le squelette, la circulation et la respiration) et renforcent la concentration et la conscience de soi.

Le qi gong est une gymnastique thérapeutique plus particulièrement destinée aux personnes qui souffrent des effets du vieillissement ou d’une maladie chronique.

Un entraînement hebdomadaire est un minimum pour atteindre un perfectionnement par la répétition ; l’objectif est d’arriver à un niveau permettant une pratique quotidienne autonome, individuelle ou collective.

Quels sont les avantages du taïchi chuan et du qi gong ?

Le taïchi chuan et le qi gong doivent être considérés comme une méthode préventive permettant de rester en bonne santé. De ce fait, ils ne connaissent aucune indication précise. Ils semblent être spécialement bénéfiques au squelette et au système musculaire, à l’appareil respiratoire et circulatoire, ainsi qu’au système nerveux.

La pratique du taïchi chuan ou du qi gong est conseillée en cas de faiblesse musculaire, de troubles de l’équilibre (une cause majeure d’accident et d’hospitalisation des personnes âgées), de maladies respiratoires, de syndromes douloureux ostéo-articulaires et chez les personnes qui souffrent de tension artérielle insuffisante (hypotension). Elle pourrait également réguler les effets du stress et soulager l’anxiété, notamment celle liée à l’âge ou aux problèmes de santé.

Existe-t-il des contre-indications au taïchi chuan ou au qi gong ?

Il n’y a pas vraiment de contre-indication à la pratique du taïchi chuan ou du qi gong, puisque celle-ci reste recommandée jusqu’à un âge très avancé. Elle est possible à tout âge et bénéficie particulièrement aux personnes âgées atteintes de troubles douloureux articulaires ou de maladies liées à l'âge et entraînant des douleurs lors des mouvements (maladie de Parkinson, par exemple).

Un avis médical peut être utile en cas de maladie chronique ou de problème touchant le squelette ou les articulations. Même dans ces cas où la prudence s’impose, le taïchi chuan et le qi gong peuvent être envisagés comme une activité physique complémentaire permettant de mieux gérer la douleur et l’anxiété et apportant un apaisement global.

Leurs enchaînements de mouvements, effectués avec calme et sans effort musculaire ni respiratoire, n’entraînent aucun effet indésirable. Les séances peuvent être courtes (dix minutes) et répétées quotidiennement, voire plusieurs fois par jour.

Quels sont les bénéfices du taïchi chuan pour les seniors ?

Plusieurs études ont tenté d’évaluer les effets du taïchi chuan sur la santé des seniors, en comparant un groupe entraîné avec un groupe témoin. Certaines d’entre elles ont été concluantes. Ainsi, il a été récemment démontré aux États-Unis que, chez les seniors, la pratique du taïchi chuan améliore la qualité de vie (mesurée par un score) et la capacité fonctionnelle (mesurée par un test de marche) de personnes atteintes d’insuffisance cardiaque chronique. Récemment, une expertise collective de l’INSERM a mis en avant une synthèse d’études cliniques montrant que la pratique régulière du taïchi chuan chez les personnes âgées réduit de 29 % le nombre de chutes.

Les médecins occidentaux considèrent désormais la pratique du taïchi chuan avec une bienveillance croissante, considérant qu’il s’agit d’une excellente forme d’exercice physique, non violente pour l’organisme, doublée d’une bonne méthode de relaxation et de maintien de l’équilibre et de la coordination motrice.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !