En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Préparer son voyage en cas d’insuffisance rénale

Mis à jour : Lundi 19 Mars 2012

Lorsqu’elle est stabilisée, l’insuffisance rénale n’empêche pas de voyager, à condition de s’y prendre quatre à six mois à l’avance et de suivre quelques règles simples de prudence. Les services de néphrologie sont habitués à aider leurs patients à préparer leur voyage dans les meilleures conditions. Prenez toujours un avis médical avant de partir.

Choisir sa destination lorsqu'on est dialysé

Les destinations les plus adaptées aux personnes souffrant d’insuffisance rénale sont celles qui disposent de nombreux centres de dialyse : Amérique du Nord, Europe, Australie, mais également les pays du Maghreb et Israël. Beaucoup de stations balnéaires proposent également des séjours dans des hôtels spécialement équipés, mais effectuez votre réservation plusieurs mois à l’avance car ces destinations sont très prisées. Les personnes qui pratiquent la dialyse péritonéale disposent de plus de choix parce qu’elles n’ont pas besoin de centre spécialisé.

Les centres de dialyse disposent en général de la liste complète des autres centres à travers le monde. N’hésitez pas à consulter cette liste pour choisir votre destination. Vous pouvez également trouver des informations auprès des associations spécialisées.

Les vaccins et la prévention du paludisme chez les insuffisants rénaux

Si le pays de destination le nécessite, les personnes souffrant d’insuffisance rénale doivent se faire vacciner et suivre un traitement préventif contre le paludisme comme les autres voyageurs. Toutefois, les patients transplantés traités par un médicament immunosuppresseur ne peuvent pas recevoir de vaccins réalisés à partir de bactérie ou de virus vivant atténué (fièvre jaune, BCG, varicelle, rougeole, oreillons, rubéole).

Insuffisance rénale et modes de transport

  • Certains patients souffrant d’insuffisance rénale peuvent avoir des difficultés à se déplacer. Avant de partir, renseignez-vous auprès de votre compagnie de transport concernant les services mis à disposition des personnes à mobilité réduite : assistance pour se déplacer, fauteuil roulant, places réservées, etc.
  • Depuis quelques années, des croisières spécialement destinées aux insuffisants rénaux sont proposées, à bord de bateaux équipés de matériel de dialyse. Ces croisières ont lieu en Méditerranée, dans la mer Baltique, le long des côtes d’Amérique du Nord et centrale ainsi qu’en Asie.

Prévoir des activités sportives lorsqu'on est dialysé

Les activités sportives sont parfaitement possibles lorsque l’on souffre d’insuffisance rénale, pour peu que celles-ci soient adaptées à l’état de santé et aux capacités du patient. La marche, la natation et le vélo sont des activités habituellement bien tolérées. Renseignez-vous auprès de votre néphrologue.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !