En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le vaccin contre la rage

Mis à jour : Mardi 13 Juin 2017

La rage est une infection du système nerveux due à un virus transmis par les animaux contaminés (morsure, léchage d’une plaie, etc.), le plus souvent les chiens, mais tous les mammifères peuvent en être porteurs. L’infection déclenche une inflammation du cerveau toujours mortelle si elle n’est pas traitée à temps.

Quelles sont les recommandations pour les voyageurs ?

La vaccination contre la rage est recommandée aux voyageurs effectuant un séjour prolongé ou aventureux dans un pays à haut risque (Asie, Afrique y compris l'Afrique du Nord, Amérique du Sud). Elle est indispensable lorsque l’on s’apprête à faire un séjour en zone rurale, en particulier lorsque l’on sera à plus de deux jours de transport d’un centre médical important. Chez les enfants, souvent plus attirés par les animaux errants, la vaccination peut être pratiquée dès l’âge de la marche.

La vaccination comporte trois injections, à réaliser pendant le mois précédant le départ. En cas d’exposition avérée ou suspectée à la rage, la vaccination ne dispense pas d’un traitement curatif (à l’aide de deux injections de rappel espacées de 3 jours) qui doit être mis en œuvre le plus tôt possible avec des vaccins aux normes internationales.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Juillet 2017

Vaccins : rage

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !