En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Coronavirus, SRAS et MERS-CoV

Mis à jour : Lundi 01 Août 2016

Les coronavirus constituent une vaste famille de virus pouvant provoquer des maladies diverses des voies respiratoires, allant du rhume banal au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Si l’épidémie de SRAS, apparue en 2003 en Chine, a pu être endiguée, l’infection à MERS-CoV (Coronavirus du Syndrome Respiratoire du Moyen-Orient) sévit actuellement au Moyen-Orient.

Comment attrape-t-on une infection à MERS-CoV ?

dromadaire

La majorité des cas de MERS chez l’homme sont dus une transmission interhumaine. Ils surviennent lors de contacts étroits avec la personne malade, par le biais des sécrétions respiratoires. Jusqu’à présent, ils sont survenus principalement dans des hôpitaux.

La transmission à l’homme du MERS-CoV peut également, semble-t-il, se faire au contact de dromadaires ou lors de la consommation de lait cru de dromadaire.

Où attrape-t-on une infection à MERS-CoV ?

Le MERS-CoV a été identifié pour la première fois en Arabie Saoudite en avril 2012. L’épidémie reste jusqu’à présent localisée dans la région de la péninsule arabique.

Quelques cas ont été observés en Europe, suite à un contact direct ou indirect avec la péninsule arabique.

En Corée du Sud, un cas de MERS-CoV a été diagnostiqué en mai 2015 chez une personne qui avait voyagé au Moyen-Orient. Ce malade a contaminé directement ou indirectement plus de 180 personnes dans les différents hôpitaux qu’il a fréquentés. La fin de l’épidémie a été annoncée par les autorités sanitaires coréennes en juillet 2015.

Quels sont les symptômes d’une infection à MERS-CoV  ?

La période d'incubation est de 5 à 15 jours. La maladie provoque de la fièvre, de la toux, des difficultés à respirer, et parfois des troubles gastro-intestinaux (dont de la diarrhée). Ces symptômes sont communs à d’autres maladies virales ou bactériennes et rendent parfois le diagnostic difficile.

L’infection à MERS-CoV est mortelle dans plus de 30 % des cas, en particulier chez les personnes atteintes de maladie chronique (diabète, insuffisance rénale, maladie pulmonaire chronique) ou immunodéprimées.

Dans les pays du Moyen-Orient où les populations sont plus fréquemment en contact avec les dromadaires, certaines personnes porteuses du virus ne présentent pas de symptômes.

Comment soigne-t-on une infection à MERS-CoV ?

Actuellement, le traitement des infections à MERS-CoV est celui des symptômes. Il n’existe pas de traitement antiviral spécifique.

Comment se protéger une infection à MERS-CoV ?

A ce jour, il n’existe pas de vaccin.

Lors de vos voyages au Moyen-Orient, il faut éviter les contacts rapprochés avec des animaux, en particulier les chameaux et les dromadaires, de boire du lait cru de chamelle ou de consommer de la viande de chameau mal cuite.

Il faut également suivre les règles d’hygiène habituelles : se laver les mains régulièrement, notamment après avoir touché un animal.

Sources :

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !