En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Onchocercose (cécité des rivières)

Mis à jour : Mardi 10 Avril 2012

L'onchocercose est due à Onchocerca volvulus, une filaire (ver filiforme) qui vit sous la peau ou dans les vaisseaux lymphatiques. Elle se transmet par la piqûre de simulies, de petits moucherons noirs ou rouges de 2 à 3 mm. Les simulies sont très agressives et piquent aux heures chaudes. Elles vivent près des eaux rapides et aérées des rivières et se déplacent en essaim près du sol. Elles préfèrent le temps couvert et les endroits ombragés à l'extérieur des maisons.

Affectant des millions de personnes, cette maladie est une cause majeure de cécité dans le monde.

Le touriste de passage n’est pas vraiment concerné, car il faut en général une exposition répétée aux piqûres de simulies pour que la maladie se manifeste.

Où attrape-t-on l'onchocercose ?

L'onchocercose sévit essentiellement en Afrique intertropicale, mais également en Amérique centrale et au nord de l’Amérique du Sud.

La loase
La Loa loa est une filaire (un ver filiforme) qui vit sous la peau ou dans le sang de sa victime. Elle se transmet par la piqûre d’un taon, le Chrysops. À l'inverse des autres filarioses (onchocercose, filariose lymphatique, etc.), la loase peut se rencontrer chez le voyageur, même si le risque est faible.
Le Chrysops vit dans les zones forestières chaudes et humides de l'Afrique centrale : Cameroun, Gabon, République démocratique du Congo (ex-Zaïre), Congo. Il sévit en toutes saisons.
La loase se manifeste des mois, voire des années, après la piqûre : des démangeaisons et des gonflements fugaces localisés apparaissent au niveau du visage et des bras. Parfois, les vers apparaissent sous la muqueuse de l’œil, provoquant alors un larmoiement et une sensation de corps étranger dans l'œil.
Le traitement de la loase est à base d’antiparasitaires. Sa prévention repose sur l’application rigoureuse des mesures de protection contre les piqûres d’insectes.

Quand attrape-t-on l'onchocercose ?

La cécité des rivières sévit en toutes saisons.

Quels sont les symptômes de l'onchocercose ?

La contamination se produit très souvent sans symptômes. L’infiltration des filaires provoque ensuite des éruptions et des démangeaisons de la peau (fesses et cuisses). Des nodules indolores se développent au niveau des côtes ou des hanches.

La complication majeure de l’infection est l’atteinte de l’œil qui peut aboutir à une perte progressive de la vision au bout de plusieurs années.

Comment soigne-t-on l'onchocercose ?

Le traitement de l'onchocercose repose sur l'administration d'antiparasitaires.

Comment prévenir l'onchocercose ?

La prévention de l'onchocercose repose sur l'application rigoureuse des mesures de protection contre les piqûres d'insectes.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !