En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Diagnostic des cancers du foie

Mis à jour : Vendredi 14 Octobre 2016

Peut-on dépister les cancers du foie ?

Les personnes qui sont à risque de cancer du foie (personnes souffrant d’alcoolodépendance ou d’hépatite virale chronique, et dont le foie présente des signes de fibrose sévère) doivent faire l’objet de mesure de dépistage du cancer du foie (échographie) tous les six mois afin de détecter un cancer le plus précocement possible.

irm

Comment diagnostique-t-on les cancers du foie ?

Parce que la majorité des cancers du foie apparaissent chez des personnes qui souffrent d’une maladie hépatique chronique, ils sont souvent détectés lors d’un examen échographique destiné à mesurer le degré de fibrose du foie suite à la maladie chronique.

Lorsque le médecin suspecte la présence d’un cancer du foie, il prescrit un examen tomodensitométrique (scanner) ou une IRM. Il fait également pratiquer une prise de sang à la recherche d’une substance, l’alpha-fœtoprotéine, dont les taux sanguins sont parfois élevés lors de tumeur du foie. D’autres paramètres sanguins (prothrombine, bilirubine totale, albumine, etc.) sont également mesurés afin d’évaluer l’état du foie. Rarement, un prélèvement (biopsie) du foie est effectué sous anesthésie générale pour analyse microscopique.

Le médecin peut également prescrire une fibroscopie de l’œsophage et de l’estomac à la recherche de varices de ces organes (la fibrose du foie gêne la circulation du sang vers le foie et peut provoquer la dilatation de veines en amont, le long de l’œsophage et de l’estomac).

Actualités

Répartition départementale des cas signalés en 2017 (source : InVS).

Rougeole : 4 fois plus de cas qu'au premier quadrimestre 2016. Vers une vaccination ROR obligatoire ?

Le séquençage génétique de l’ADN fœtal peut être effectué à partir d’une simple prise de sang de la future mère (illustration).

Grossesse : la HAS recommande d’intégrer les tests ADN dans le dépistage de la trisomie 21

La SFAP publie des fiches repères pour aider à la mise en oeuvre, à la demande du patient et dans certaines conditions, d'une sédation profonde et continue en fin de vie (illustration).

Droit à une sédation profonde et continue en fin de vie : la SFAP publie 3 fiches repères